©DR

ELIDA ALMEIDA

Croisant musiques et inspirations diverses, Elida Almeida explore les traditions du Cap-Vert qui fut lieu de passage pour nombre de marins désireux de relier les deux rives de l’Atlantique. Elida fait naviguer son public entre des balades nostalgiques, une chanson de rupture aux consonances très cubaines et l’énergie des rythmes du batuque (N’Kreu), du funanà (Grogu Kaba), de la coladera (Djam Odja) ou de la tabanka (Bersu d’Oru) de l’archipel sahélien.

Elida Almeida : chant
Hernani Almeida : guitares
Nelida da Cruz : basse
Diego Gomes : claviers
Magik Santiago : batterie