©Victor Delfim

Abou Diarra

Mali

Marqué par la culture ancestrale des chasseurs mandingues, Abou Diarra est un joueur virtuose de n’goni (harpe guitare malienne) au parcours atypique et étrange. Formé par un maître aveugle, il a sillonné à pied, pendant plusieurs mois, les routes d’Abidjan-Bamako-Conakry, accompagné de son seul instrument,traversant les villages les plus reculés d’Afrique de l’Ouest comme les mégapoles modernes. De cette itinérance, le bluesman a puisé tour à tour dans les sons cachés traditionnels et dans les sons traditionnels des musiques urbaines y apportant le renouveau, la modernité et le groove du jazz, du blues et du reggae, styles musicaux qui le fascinent.

Abou Diarra : n’goni, chant
Moussa Koita : clavier, choeurs
Daouda Demble : guitare
Laurent Loit : basse
Amadou Daou : percussions
Vincent Bucher : harmonica